All Posts By

admin_vl

Muffins salés pesto, comté et parmesan

By | Recettes

Apéro improvisé et besoin d’une recette ? Optez pour des muffins salés au pesto, comté et parmesan !

Pour 12 muffins
10 min de préparation – 15 à 20 min de cuisson

250 g de farine semi-complète (ou 100 g de farine d’épeautre + 150 g de farine classique)
1 sachet de levure chimique
3 œufs
10 cl de lait
150 g de pesto
90 g comté râpé + 10 g pour saupoudrer
80 g de parmesan
50 g de noix de cajou concassées et torréfiées
Poivre

Préchauffer le four à 180 °C.

Dans un saladier, battre les œufs, le pesto et 10 cl de lait. Incorporer 250 g de farine, 1 sachet de levure tamisées ensemble et un peu de poivre (le comté et le parmesan sont salés donc pas besoin d’en rajouter).

Mélanger jusqu’à obtention d’une pâte bien lisse. Ajouter 50 g de noix de cajou, 90 g comté râpé et 80 g de parmesan.

Verser dans des moules à muffin, saupoudrer le dessus de comté râpé et enfoncer une noix de cajou pour décorer. Faire cuire entre 15 à 20 min. Vérifier la cuisson avec le bout d’un couteau : la lame doit en ressortir sèche.

Délicieux, simples et gourmands ! 😋 Envie d’une autre gourmandise ? Découvrez la recette des cannelés salés aux tomates séchés et parmesan ici.

Et pour épater encore plus vos convives, réaliser ces muffins salés avec un pesto maison :

Mixer ensemble 1/2 bouquet de basilic + 40 g de parmesan + 80 g de pignons de pin ou de noix de cajou + 1 gousse d’ail et incorporer en filet 15 cl d’huile d’olive, un peu de sel et du poivre.

cannelés salés tomates séchées parmesan

Cannelés salés tomates séchées et parmesan

By | Recettes

Pour changer du classique cannelé sucré, voici ma recette de cannelés salés mais en version beaucoup plus diététique que l’originale.
Pour 12 mini-moules
15 min de préparation – 12-15 min de cuisson

2 yaourts (garder le pot qui sert de mesure)
6 pots de farine
6 œufs
2 sachets de levure
3 pots de lait
Un pot de tomates séchées égouttées
Parmesan
Epices au choix : paprika, curry… + poivre

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger ensemble tous les éléments de la base : yaourts + farine + levure + œufs + lait.

Égoutter et essorer l’excédent d’huile des tomates. Les couper en petits morceaux. Mélanger les tomates à la préparation précédente, ajouter environ du parmesan (plus il y en a, plus c’est gourmand), du curry ou du paprika et du poivre.

Il n’est pas nécessaire de saler, les ingrédients le sont déjà suffisamment.

 

Remplir dans des moules à mini madeleine la préparation aux tomates séchées (à mi-hauteur, ça gonfle avec la levure !)

Faire cuire environ 12-15 min.

Délicieux et du plus bel effet dans un apéritif dînatoire

Découvrez également ma recette de moelleux au chocolat sans beurre.

Clafoutis aux aubergines

By | Recettes

Profitez de la belle saison pour décliner toutes sortes de légumes d’été en clafoutis salés. Simple, mais tellement bon !

Pour 4 personnes
20 min de préparation – 20 min de cuisson

2 aubergines
2 œufs
100 g de fromage de chèvre frais
10 cl de lait ½ écrémé
8 pétales de tomates séchées
1 échalote
1 gousse d’ail
1 càs de basilic ciselé
2 càs d’huile d’olive
Sel et poivre

Préchauffer le four à 180 °C.

Laver et essuyer les aubergines, puis les couper en petits dés. Peler et écraser l’ail. Peler et émincer l’échalote.

Chauffer l’huile et faire suer l’échalote 3 minutes. Ajouter les dés d’aubergines et poursuivre la cuisson 5 minutes en remuant. Si besoin, verser un peu d’eau pour éviter que les légumes n’attachent. Hors du feu, ajouter les tomates séchées coupées en petits morceaux.

Huiler légèrement 4 mini-cocottes ou 4 ramequins individuels au pinceau. Y répartir les dés d’aubergines, puis ajouter des petits morceaux de chèvre.

Dans un bol, fouetter les œufs avec le lait, l’ail, le basilic, set et poivre. Verser la préparation dans les moules, sur les légumes. Enfourner pour 10 minutes.

Vous pouvez servir chaud, tiède ou bien froid !

Courge spaghetti façon Carbo

By | Recettes

Une variante très sympathique et plus légère des classiques pâtes à la carbonara.

Pour 4 personnes

1 courge spaghetti (environ 2 kg)
2 oignons
200 g de lardons de bacon ou de volaille
25 cl de crème végétale (soja par exemple)
100 g de parmesan

Faire cuire la courge entière durant 1h dans une casserole d’eau bouillante ou 30 dans une cocotte-minute.

A la fin de la cuisson, la couper en deux dans le sens de la longueur, retirer les graines. Prélever la chair à l’aide d’une fourchette et bien laisser égoutter.

Dans un wok ou une grande poêle, faire revenir les lardons de bacon (sans matière grasse), ajouter les oignons et faire dorer légèrement. Ajouter ensuite les spaghettis de courge, puis ajouter la crème végétale. Saler et poivrer légèrement et saupoudrer de parmesan pour finir.

NB : Vous pouvez remplacer la sauce carbo par une bolognaise maison.

Crumble Pommes/vanille

By | Recettes

Un dessert délicieux et régressif ! La pâte à crumble est un délice et simple à faire, il s’agit presque d’un tant pour tant. Donc pas très diet mais ultra gourmand !

Pour 6 personnes

1 kg de pommes
1 gousse de vanille
125g de farine
100 g de beurre ½ sel
125 g de poudre d’amandes
80 g de cassonade

Préchauffer le four à 180 °C.

Éplucher, épépiner et couper les pommes en morceaux. Les citronner au fur-et-à-mesure pour éviter qu’elles ne noircissent.

Fendre la gousse de vanille en deux et récupérer les grains de la gousse. Mélanger ces grains avec les pommes.

Disposer les pommes vanillées dans un plat à gratin légèrement beurré.
Réaliser la pâte à crumble : faire fondre le beurre. Pendant ce temps, mélanger ensemble la farine + poudre d’amandes + cassonade ensemble. Verser le beurre fondu sur ce mélange et bien mélanger.

Créer avec les doigts des morceaux de pâtes et recouvrir les pommes à l’aide de cette pâte.
Faire cuire à four chaud environ 25 à 30 minutes. Les pommes vont cuire doucement dans le four en même temps que la pâte. Le crumble doit être doré.

Vous pouvez jouer la carte de la gourmandise à fond et servir ce crumble avec une boule de glace à la vanille. C’est encore meilleur servit tiède.

Gougères à ma façon

By | Recettes

C’est LA recette que je fais tout le temps. Repas de famille, invitations… Pourtant la gougère ce n’est pas très diététique vous me direz. Et bien non, en effet, mais c’est juste trop bon !

Pour une trentaine de gougères (il n’y a jamais trop quand on parle de gougères…)

180 ml d’eau
120 g de farine
60 g de beurre
3 œufs
Sel, poivre
Fromage râpé ou coupé en dés (comté, chèvre, emmental, parmesan)
Moutarde à l’ancienne

Placer l’eau et le beurre coupé en petits dés, et le sel dans une casserole.

Faire chauffer doucement. Lorsque le beurre fond et que l’eau commence à bouillonner, retirer la casserole du feu.

Hors du feu, ajouter la farine dans l’eau bouillante d’un coup en remuant très énergiquement avec une spatule en bois pour obtenir une pâte homogène.

Placez de nouveau la casserole sur feu vif en continuant de remuer jusqu’à ce que la pâte à choux n’adhère plus ni aux parois de la casserole, ni à la spatule.

Retirer la casserole du feu et laisser refroidir une minute.

Ajoutez les œufs un par un en mélangeant bien à chaque fois. Attention, pour le troisième œuf ne pas le mettre en entier. Mettre dans un premier temps une moitié puis vérifier la consistance de la pâte : la pâte à choux est à bonne consistance lorsqu’en y plongeant le bout du doigt elle y adhère sans pour autant couler. Si nécessaire, ajouter le restant de l’œuf (si vous mettez de la moutarde, la moitié de l’œuf va suffire).

Ajouter le fromage râpé dans la pâte à choux. Plus vous en mettrez en quantité, plus le choux sera généreux (gourmand mais moins diététique…). Ajouter ensuite de la moutarde à l’ancienne.

Garnir une poche à douille large et unie avec la pâte à gougères et disposer les gougères bien espacées (elles gonflent à la cuisson) sur une plaque couverte de papier cuisson. Ou si comme moi vous n’aimez pas la poche à douille, vous pouvez disposer vos gougères en formant une petite boule à l’aide de 2 petites cuillères. Vous pouvez terminer en passant un jaune d’œuf à la surface de vos gougères à l’aide d’une fourchette, en faisant un petit quadrillage (cela évite que la pâte forme une pointe sur le dessus et qu’elle brûle à la cuisson).

Faire cuire 15 à 20min dans le four préchauffé à 200°c. Le temps de cuisson varie en fonction de la taille de vos gougères, elles doivent être bien dorées.

Une recette technique, certes, mais qui plaît à la majorité.

Moelleux au chocolat sans beurre

By | Recettes

Une super recette pour épater vos convives et se faire plaisir sans culpabiliser 

Pour 6 mini-moules à financier
10 min de préparation – 10 à 12 min de cuisson

200 g de chocolat noir
200 g de compote
40 g de cassonade (sucre roux complet) ou 20 g de miel
90 g de farine (classique ou farine d’épeautre)
90 g de poudre d’amande
3 œufs battus

Préchauffer le four à 200°C.

Faire fondre le chocolat dans une casserole à feu très doux (ajouter un peu d’eau ou de lait au fond afin que le chocolat n’accroche pas).

Lorsque le chocolat est fondu, le mélanger à compote. Ajouter ensuite le sucre ou le miel, les œufs, la farine. Il faut obtenir une pâte homogène.

Verser la préparation dans des moules individuelles (en forme de financier par exemple).

Faire cuire environ 10 à 12 min (selon le four), le milieu doit être « tramblottant ». Laissez refroidir les moelleux.

Servir avec un smoothie aux fruits par exemple.

Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas ?

By | Actualités

Ils sont partout : à la télévision, dans les magazines ou bien dans la rue. Je parle bien évidemment des régimes en tout genre (Hyperprotéiné, sans sucre, le régime chou…). C’est LA promesse pour perdre efficacement et rapidement du poids, le Saint Graal pour rentrer dans son maillot de bain l’été et être beau sur la plage, le brûle-graisse après fêtes pour effacer et oublier tous les excès. Mais, sont-ils vraiment LA clé pour stabiliser durablement son poids ?

De nombreuses études ont démontré et prouvé que les régimes amaigrissants ne sont pas efficaces sur le long terme. Bien au contraire, ils peuvent être propices à la prise de poids. D’où la célèbre expression « l’effet yoyo » qui reflète parfaitement les variations de poids liées aux régimes : une perte importante après une période de privation et de frustration, puis une reprise parfois spectaculaire avec quelques kilos en plus, lorsque l’on stoppe le régime.

Alors pourquoi s’infliger un régime restrictif et frustrant avec des interdits alimentaires ? Nous croyons trop, à tort, que ce type d’alimentation permet de mobiliser les réserves de graisses. Mais non ! La masse musculaire en est même fragilisée, ce qui n’est pas bon pour votre santé. Par ailleurs ce sont des régimes éprouvants physiquement mais aussi psychologiquement.

Alors quelle est la solution ? Il est important de mettre en place un rééquilibrage alimentaire, sans interdit, sans privation. Oui oui, vous avez le droit de temps en temps de savourer ce burger que vous appréciez tant ou bien de craquer sur le moelleux au chocolat. Ce qui est primordial, c’est la quantité et la fréquence de consommation de certains aliments, d’être à l’écoute de ses sensations physiologiques : faim, rassasiement et satiété ; et de pratiquer une activité physique adaptée et régulière.

Quant à la vitesse de perte de poids, il est nécessaire que cela se fasse au rythme de chacun. Le but n’est pas de perdre 10 kg en un minimum de temps.

Prenez le temps de mettre en place durablement de nouvelles habitudes, représentez-vous un escalier à monter, et non pas une montagne à escalader. Et quand on prend l’escalier, on commence toujours par la première marche, au risque d’en louper une. Et bien c’est pareil pour le poids ! Allez-y progressivement, vous ne faites ni la course, ni une compétition avec quelqu’un.

Il n’existe pas de pilule miracle ni de compléments alimentaires qui permettent de perdre du poids. Ainsi, pas de surprise, les régimes amaigrissants ne sont pas une réussite à long terme.

La clé, c’est VOUS, avec un rééquilibrage alimentaire adapté à vos besoins, vos habitudes, vos envies et vos goûts.